LOI MOBILITÉ – RÉSUMÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LOI MOBILITÉ – RÉSUMÉ

Message  laam40 le Mer 29 Déc - 4:05

Bonjour tout le monde,

Voilà, fonctionnaire, ce que loi fera de toi. Lis plutôt, tu n’en seras que coi !

Âmes sensibles s’abstenir !


Vous trouverez en fichier joint : Résumé de la loi : 2 pages, Schéma de la loi : 1 page,
La LOLF et les programmes budgétaires : 3 pages

Je ne suis qu'un simple fonctionnaire pris par une volonté indéfectible de lutter contre la loi mobilité et ses décrets, en particulier celui relatif à la réorientation professionnelle qui va plus loin, dans la perversité, que la loi elle-même. Cette motivation n’est animée ni par des impulsions syndicales ni par des ambitions partisanes. Tout simplement, par l’envie de sauver mon statut de fonction publique pour le service public.

Alors, cher collègue, j’ai la profonde conviction que tu as toujours pensé à ton élève présent. Maintenant, est venu le temps de penser non seulement à ton élève présent mais aussi à l’élève futur. C’est un devoir citoyen au même titre, sinon plus, que ton devoir actuel qu’est ta mission de service d’intérêt général. Plus car, il est d’un adage africain :
La vie des lionceaux est suspendue à celle de leur père ! A méditer !
Quelle école voudrions-nous laisser à nos enfants ?
Quels services publics voudrions-nous leur léguer ?
On nous enivre de la dette qu’il ne faut surtout pas leur laisser mais, dans le même temps, on fait d’eux, aujourd’hui, des pauvres sur tous les plans : santé, éducation, culture, finance, … alors qu’ils sont encore jeunes. S’est-on projeté dans l’avenir pour voir dans quel état seront ces jeunes pauvres d’aujourd’hui ? C’est la thèse de : crèves aujourd’hui pour mieux vivre demain ! Quelle apologie, quelle philosophie pour la vie !

Je suis plus que persuadé que cette reforme STI est un plan social à la manière étatique.
La reforme STI, un cahot organisé ! Pure diversion parfaitement orchestrée afin que les concernés, profs STI en l’occurrence, n’aient pas le temps de se détourner de leur objectif principal : création et mise en place de cette réforme de A à Z. Nous sommes-nous poser la question : pourquoi pour cette reforme, la seule d’ailleurs, nous demande-t-on de la concevoir nous-mêmes dans un espace-temps restreint si ce n’est que pour creuser nous-mêmes nos propres tombes "professionnelles"? Alors que, bien d’autres lois (reformes) furent votées sans faire participer les citoyens, pire même, contre l’avis de leur majorité. C’est le comble de l’absurdité.

La dureté de mes mots est à la hauteur de l’ignominie de la résonnance que provoquent les vocables de la loi elle-même quand on la lit et la comprend. Normal, le chamboulement prévu dans la fonction publique et inédit dans son histoire depuis quelle existe voilà bien plus de 7 siècles ! Le licenciement suivi de : la galère, la flexibilité, la précarité, l’instabilité et le chômage. Oui, tout cela est désormais possible et applicable puisque : qui ne dit mot, consent. N’est-ce pas ?

Pour celui qui attend que ça se passe et espère qu’il soit épargné, souhaite-t-il que je me trompe ?
Des avocats et professeurs* de droit public la dénoncent, seront-ils devenus des justiciables rebelles ?
Des syndicats la dénoncent sans jamais demander son abrogation, Savons-nous Pourquoi ?

Aujourd’hui, soit acteur de ton destin sinon, l’administration fera de toi ce qu’elle voudra demain.
C'est un défaut commun aux hommes que de confier aux autres leurs desseins. Spinoza
Vos réactions sont attendues avec beaucoup d’intérêt même celles les plus inimaginables.


*Deux articles édifiants (dont un : l’état qui tue l’état) : http://koubi.fr/spip.php?auteur14

Laam40

Fichiers joints
Loi Mobilité_Résumé.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(102 Ko) Téléchargé 34 fois


Dernière édition par laam40 le Dim 23 Jan - 1:42, édité 7 fois

laam40
Rang: Sage du Forum
Rang: Sage du Forum

Messages : 137
Date d'inscription : 10/10/2010
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Aux Urnes Citoyens

Message  super mario le Mer 29 Déc - 11:17

N'oublions pas que la democratie sera sollicitée en 2012.

super mario
Rang: Fidèle du Forum
Rang: Fidèle du Forum

Messages : 33
Date d'inscription : 11/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOI MOBILITÉ – RÉSUMÉ

Message  laam40 le Mer 29 Déc - 15:44

Bonjour,

Et, d’abord merci pour ta réaction.

En effet, espérons un revirement de position. Espérons avoir quelqu’un qui demanderait l’abrogation de cette loi et bien d'aures.

A l’heure actuelle, certains politiques la dénoncent, d’autres l’approuvent à demi mot mais, tous n’ont jamais demandé son abrogation, Savons-nous Pourquoi ? Sans doute, profitant des politiques soldats actuels pour faire le sale boulot. Après tout, ces méthodes de réduction du déficit public qui sont utilisées à 2 fins pour faire admettre au contribuable qu’il n’a d’autre issue que de cotiser un peu plus voire, carrément, céder son salaire (cas du fonctionnaire licencié) :
1- matraquage pour les français moyens pour les culpabiliser et le pire c’est que ça marche.
2- camouflage de l’hégémonie et de la main mise des financiers* et spéculateurs pour les français avertis mais vu la puissance de communication de ces financiers cela ressemble au combat de David contre Goliath.

Bien qu’impopulaires, ces mesures (lois votées), les français s’en accommodent et les politiques s’en arrangeront bien pour l’exercice de leur pouvoir futur s’ils y accèdent évidemment.
Et même dans l’hypothèse la plus favorable avec une nouvelle équipe gouvernementale qui tenterait de faire marche arrière contres ce démantiellement des services publics et contre la loi rupture conventionnelle dans le privé trouvera, tout de même, Goliath sur son chemin.
C’est pourquoi, sans l’appui du peuple (nous) ni la droite ni la gauche, toute tendance confondue, ne peut desserrer l’étau qui étrangle les français et de plus en plus.

En fin, il faut bien l’intervention populaire que se soit pour les syndicats, comme le disait gaelle dans son post du Dim 19 Déc. ( http://reforme-sti.forumactif.com/t203-bonjour-a-tous#620 ), ou pour les politiques et ce pour 2 raisons :
La 1ère : le peuple conforterait ces responsables pour assoir leurs idées de défense des salariés et fonctionnaires.
La 2ème : le peuple peut contraindre ces responsables à tenir compte de sa détresse qui comptabilise aujourd’hui pas mal de régressions sociales dans le privé comme dans le public.

N’importe comment, je trouve que la phrase de Spinoza est, plus que jamais, d’actualité.
C'est un défaut commun aux hommes que de confier aux autres leurs desseins.
----------------------------------------------------------------------------------------------

*Un exemple de cette hégémonie du mois d'octobre dernier, suivre un de ces liens selon votre affinité pour tel ou tel journal :
http://www.cpolitic.com/cblog/2010/10/16/secu-retraites-par-repartition-ou-malakoff-mederic-de-guillaume-sarkozy/

http://www.lepoint.fr/economie/malakoff-mederic-le-frere-de-sarkozy-soupconne-de-tirer-profit-de-la-reforme-des-retraites-28-10-2010-1255629_28.php

http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-rex/151010/guillaume-sarkozy-veut-faire-main-basse-sur-l-argent-des-retraites-complem

http://www.lepost.fr/article/2010/10/16/2267740_la-reforme-des-retraites-va-t-elle-beneficier-au-frere-de-nicolas-sarkozy.html


Dernière édition par laam40 le Dim 23 Jan - 1:21, édité 2 fois

laam40
Rang: Sage du Forum
Rang: Sage du Forum

Messages : 137
Date d'inscription : 10/10/2010
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Loi mobilité-syndicat

Message  david le Jeu 30 Déc - 0:14

Salut à toutes et à tous
Je m'étonne, concernant le sous entendu que les syndicats seraient de mèche pour la mise en œuvre de la loi de mobilité:
Des syndicats la dénoncent sans jamais demander son abrogation, Savons-nous Pourquoi ?
Soyez plus précis, vérifiez vos sources, par exemple on trouve ce communiqué:Loi mobilité SOLIDAIRES
Il semble clair et lucide, il demande le retrait de cette loi au conseil supérieur.
Les syndicats ne sont que la représentation de nous même dans le 'combat démocratique' avec le gvrt, ils (la plupart) sont les mieux placés pour nous aider dans la situation qui est la notre.
Un conseil pour mener à bien un combat et faire valoir ses désirs, syndiquez vous (à vous de choisir) ET faites vivre votre syndicat.
Par exemple, on peut refuser de faire la formation si on pense qu'elle est illégale mais c'est pas si simple, il vaut mieux se renseigner des recours (gracieux ou au TA) et des méthodes pour exprimer ce refus de façon légale (et la, vaut mieux avoir un avocat qui s'y connait, les syndicats en ont).
La réforme STI-STL est dénoncée par beaucoup de syndicats au niveau national et local, et pour étayer l'opposition de ces syndicats, ils ont besoin d'une mobilisation et d'une aide du personnel (du technique comme du général).
Évitons la division personnel syndiqué/non syndiqué.
Ciao
David


david
Rang: Posteur Débutant
Rang: Posteur Débutant

Messages : 2
Date d'inscription : 16/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOI MOBILITÉ – RÉSUMÉ

Message  laam40 le Jeu 30 Déc - 16:43

Bonjour David,

Merci pour ta réaction à ce sujet que je qualifie de critique constructive.

Une de mes sources principales est citée dans certains de mes posts, et figure aussi dans le fichier loi mobilité-Résumé que je rappelle ci-dessous (site de Richard PARTY, un collègue fonctionnaire)
http://cid-2eb0d1438e827614.office.live.com/browse.aspx/Loi%20mobilit%C3%A9?wa=wsignin1.0&sa=50452796

Tout d’abord, merci pour le partage du document : Communiqué de US Solidaires. Il est, en effet, clair et lucide et, je rajouterai même, aussi intéressant que d’autres communiqués que se soit de US Solidaires ou d'autres organisations syndicales. Ces communiqués se trouvent sur le net si on cherche un peu. On trouve aussi des communiqués et des déclarations des intersyndicales, ceux-ci sont plus intéressants car ils donnent plus de poids aux revendications.
…il demande le retrait de cette loi au conseil supérieur. Là, nous n’avons pas la même lecture du texte. Il demande, en effet, le retrait de la loi mais pas auprès du conseil supérieur. Une relecture de ta part est suggérée ! Mais mon analyse va au-delà de ce détail.

Certes, le communiqué que tu as partagé, et je ne parle que de celui-là, il mentionne clairement la revendication : Solidaires exige le retrait de la loi mobilité... le retrait du projet de décret... D’où ma question :
Est-ce que la fédération US Solidaires Fonction Publique a demandé au Ministre de la fonction publique ou au Présidant de la république (pas au conseil supérieur) l’abrogation de la loi mobilité et des décrets y afférents ?
Tu peux poser cette question à ton responsable syndical comme je l’ai posée à notre délégué FO. Je n’ai toujours pas de réponse ! Même si FGF FO a mi une pétition en ligne demandant le retrait de cette loi, qu’en a-t-elle fait ? Pas de réponse non plus !

Si oui, alors cette demande est forcement publiée, que j’ai surement zappée et je te demande de la partager. Crois-moi, US Solidaires diminuerait mon inquiétude engendrée par cette loi.
Dans le cas contraire, mon combat reste le même car les pétitions, les communiqués et les déclarations isolées ou collectives de telle(s) ou telle(s) organisation(s) ne manquent pas.

Ta demande : Soyez plus précis concernant les syndicats dans mon post loi "mobilité-Résumé", tu as raison, je la repose autrement en te remerciant de me donner l’occasion de le faire :
Les 8 fédérations de fonctionnaires (syndicats) dénoncent cette loi, sans jamais demander son abrogation par écrit ni au Ministre de la fonction publique ni au président de la république, Savons-nous Pourquoi ? La question, plus précise cette fois-ci, demeure toujours !

Je ne cherche pas à polémiquer, ce n’est pas mon but, je veux seulement savoir comment le pouvoir actuel peut accepter l’abrogation de cette loi, ou toute autre d’ailleurs, sur simple communiqué fut-il celui de US Solidaires qui, effectivement, demande cette abrogation dans de multiples communiqués et déclarations, je le concède. Par contre, si toutes les fédérations font cette demande par écrit (demande unitaire ou pas) auprès du Ministre ou du Président alors on aura, peut être, des chances que cette abrogation soit acceptée. Maintenant, il reste évidemment la question de mobilisation pour que ces fédérations se sentent soutenues et fassent leur boulot c. à d. nous représenter loyalement aux CSFP. C’est l’objet de mon combat : qui se résume à informer les fonctionnaires pour espérer les mobiliser contre cette loi.

Quant à ta réflexion sur le rôle des syndicats, je suis entièrement d’accord, c’est ce que je dis dans tous mes posts, ce sont eux qui nous représentent et ce sont eux qui siègent aux conseils supérieurs et pas nous. Alors, se syndiquer ou pas, cela reste l’affaire de chacun(e) comme tu dis. Mais, si ces fédérations se sentent soutenues massivement par les contribuables (je suis encore d’accord avec toi sur ce point), elles iront au charbon sans faire de distinction entre syndiqué(e)s ou non.
Je précise que, je n’ai jamais mis en cause le dévouement des délégués syndicaux (lis bien mes posts), au contraire, je pense sincèrement qu’ils font de leur mieux pour ceux qu’ils représentent. Après tout, ces délégués ne nous informent que de ce que leurs directions (hautes directions) veulent bien que nous sachions ! Si nous sommes très mal informés sur cette loi, ce n’est certainement pas à causes de ces délègues, sauf exception.
C’est pour cela que j’ai beaucoup de réserve vis-à-vis des hauts responsables syndicaux, des permanents ! Voilà ma pensée à ce sujet ….le sous entendu que les syndicats seraient de mèche… Je te réponds que c'est effectivement un soupçon dont je souhaite un démenti. La loi et son décret réorientation professionnelle sont bien consentis, à un moment donné, par les partenaires sociaux, c'est pourquoi ils sont bel est bien là aujourd'hui ! Ils ont déjà fait des victimes ! Alors, les innombrables déclarations d’intention ne protègent plus contre cette loi. Le citoyen veut aujourd’hui du concret, des actes écrits pour une défense réelle.

ET faites vivre votre syndicat. Tout le monde sait que ces fédérations de fonctionnaires ont trouvé une autre source de financement que celle provenant des adhérents (ces fameuses subventions qui leur sont octroyées soit près de 2 360 000 € pour les 8 fédérations ! Voir l'Arrêté joint), somme assez suffisante pour…. Cependant, certaines de leurs branches ne veulent pas toucher à ce cadeau qu’elles ont flairé qu’il les limiterait dans leur indépendance d’action. Des syndicats intègres et responsables ! OUI, ils en existent encore !

Concernant ta dernière remarque : Évitons la division du personnel syndiqué/non syndiqué.Là encore, je te le dis comme je le pense, soit tu n’as pas lu mes posts soit tu les as lu mais vraiment en diagonale, mais peu importe. J’ai toujours utilisé le mot fonctionnaire. Comment tu peux remarquer, à travers ce terme, qu’il y aurait la moindre insinuation incitative à la division syndiqué/non syndiqué ? C’est tout bonnement faux ! D’autant plus que mon intérêt, notre intérêt tous, est dans l’unité. Cette unité saura, je l’espère, dire un jour à ces hauts représentants syndicaux de faire correctement leur boulot puisque tout contribuable devrait être représenté d’office (avec ou sans cette carte syndicale) étant donné qu’il cotise à ces subventions, n’est-ce pas ? Je transcende littéralement cette idée de syndiqué/non syndiqué, sans vouloir t’offenser.

Pour finir, je m’adresse à tous les membres de ce forum. Ce débat commence à avoir un aspect purement syndical. Aussi, pour ne pas dévier le débat principal autour du sujet REFORME STI, objectif 1er de ce forum, on peut créer un groupe de discussion sur des sujets principalement syndicaux (et/ou politiques) où les membres peuvent selon leur volonté faire un tour ou pas.
Une autre idée consiste à débattre de tout sans cloisonnement puisqu’après tout ces messages purement syndicaux restent, pour le moment, marginaux et donc pourquoi pas, pour tout public, dès lors qu’ils ne prédominent pas sur le but de ce forum ? Vos avis là dessus SVP ?

Cordialités syndicales. laam40

laam40
Rang: Sage du Forum
Rang: Sage du Forum

Messages : 137
Date d'inscription : 10/10/2010
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: LOI MOBILITÉ – RÉSUMÉ

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum