Cela se précise !! Audience au rectorat de Nantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cela se précise !! Audience au rectorat de Nantes

Message  jiembe le Mer 9 Fév - 11:45

Salut,

Des représentants de la FSU ont été reçus en audience au rectorat de Nantes à propos de la réforme STI
Je vous met ci-dessous leur compte rendu.
En résumé: un grand nombre de profs de STI devront se recycler. Cela se fait dans la totale opacité, à la discrétion du rectorat et des proviseurs. Les reconversions semblent se faire vers la techno collège, c'est le seul endroit ou le nombre de place disponible semble significatif.
Par ailleurs le rectorat confirme que les supressions de poste se feront bien "à la tête du client" et cela dés cette année !!

Nous vivons une époque moderne !

JMB

COMPTE RENDU DU GROUPE DE TRAVAIL DU 3 FEVRIER 2011. ACADEMIE DE NANTES
REFORME STI2D

Présents :
Secrétaire Général, Secrétaire général adjointe (DRH), IPR STI ,DIPE, DESCO.
Pour la FSU : Serge Bertrand (SNUEP) ; Caroline Coadour (SNEP) ; Bernard Camelio, Valérie Héraut,
Armelle Maisonneuve et Emmanuel Séchet (SNES)
Présentation Power Point de la réforme par L’IPR.
Détail du plan de formation (240H sur 3 ans ; Cf document IPR aux collègues de STI et mail du SNES
2 Février aux collègues et S1).
Ensuite Mme Coster (DRH) indique immédiatement que « Tout le monde ne sera pas formé du fait de
la nouvelle répartition des emplois ; ce sera lié à l’engagement personnel de chacun ».
Devant nos questions sur ce choix (que nous dénoncions) le Rectorat indique sa démarche de contact
avec les chefs d’établissement et annonce l’envoi prochain d’une lettre aux collègues de STI leur
proposant « un certain nombre de parcours professionnels » et précisant que certains collègues ont
devancé cet envoi en s’engageant dans une démarche de reconversion.
Tout en réaffirmant (après le CTPA ) notre opposition à cette réforme et la demande d’un moratoire
dans son application afin de repartir sur d’autres bases conformes aux voeux des personnels et à la
conception que nous avons de l’intérêt des élèves de STI nous posons une série de questions
précises.

1.Les postes et les « parcours professionnels ».

Question :Quels sont ces parcours professionnels et quel est le volume « proposé »
Réponse :
- Enseigner la technologie en collège (affectation « définitive » mais sans changement de
discipline, l’administration pensant que ce problème de discipline se règlera par une éventuelle
fusion technologie / nouveau CAPES en 2012..) ; Volume :50 postes vacants ( départ à la
retraite des PEGC 13). La DIPE (division du personnel) a évoqué la possibilité d’une priorité au
mouvement inter pour obtenir un poste proche de son domicile (ou ancienne affectation)
- Quelques besoins en LP ( ex : matériaux souples) ; Volume : quelques unités l’IPR parle de 2
personnes..
- Enseigner les mathématiques (plutôt en collège mais en disant en même temps que cet
enseignement en collège nécessite une pédagogie bien précise..) deux cas : soit en affectation
à titre provisoire (adaptation de poste) avec maintien de la discipline et retour possible, soit
dans le cadre d’une reconversion avec changement de discipline.
- Formation des adultes en GRETA ; Volume : très faible , quelques unités.
- Pour tous les collègues de Physique Appliquée : soit enseigner la physique chimie (adaptation
de poste) ; soit les mathématiques (reconversion).
Nous avons indiqué
- qu’un enseignant de STI est attaché à sa discipline, à la qualité de la formation qu’il a reçue et
enrichie et à son savoir faire technique .
- que ces « perspectives » sont de véritables agressions et que sans hiérarchiser les disciplines
ces adaptations ou reconversions ne correspondent pas à notre métier.
On n’est pas enseignant mais un enseignant avec des compétences précises dans un domaine.
Question : Quelle estimation des suppressions de poste, cette année, les années suivantes ?
Réponse : Pas d’estimation aujourd’hui, c’est du ressort des chefs d’établissement , nous n’avons pas
encore les remontées (Desco précise : pour le 21 Février).Nous espérons peu de suppressions.
Nous dénonçons l’opacité dans laquelle se trouvent les enseignants concernés avec plusieurs
incertitudes : mon poste risque-t-il d’être supprimé ? on me propose de me porter candidat pour
plusieurs dispositifs (adaptation, reconversion), comment faire ce choix ? Par goût ? Pour éviter une
carte scolaire ? Quelle est l’incidence de la formation reçue (ou non), dès cette année sur ma situation
future ?
Il est inadmissible que l’on aboutisse à de telles situations.

2. Les collègues touchés par des suppressions :

Question :Nous nous étonnons que la circulaire (carte scolaire) du 2 février précise que la situation
des « personnels concernés par la rénovation de la filière STI2D » sera examinée dans une autre
circulaire à paraître et nous demandons que l’ensemble des collègues aient les mêmes règles de
carte scolaire basées sur l’ancienneté dans le poste (ou le volontariat) sans que le fait d’avoir été ou
non choisi( 130 collèges cette année) pour suivre les premières formations puisse avoir une
incidence.
Réponse : Reprenant sa déclaration du début de GT, la DRH indique à nouveau que « ce ne seront
pas les règles habituelles » qui s’appliqueraient si nécessaire et que l’administration et les chefs
d’établissement en concertation choisiraient les personnels concernés en fonction d’autres critères
(non indiqués avec précision mais référence avait été faite à « l’implication dans le processus de
formation » ou la « capacité à assurer ces nouveaux enseignements »)
Nous avons évoqué la lettre d’un chef d’établissement de l’Académie de Lyon (publiée dans l’US
n°704 page 2) pour indiquer notre opposition et not re volonté de combattre toute suppression de
poste « à la tête du client ».
Question : Possibilité en cas de suppression de poste de devenir TZR dans son établissement ?
Réponse : oui ; pas de garantie de ne pas effectuer des remplacements dans d’autres
établissements.
Question : Les collègues TZR ne doivent pas être exclus du dispositif de formation.
Réponse :Il n’y a aucune intention de les exclure .

3 Le dispositif de formation.

Nous avons rappelé que les programmes avaient été repoussés au CSE.
Nous avons indiqué que l’expérience des plans de reconversion en direction des PLP permettait de
douter de l’adhésion des personnels.
Question : Un dispositif de formation pour tous ?
Réponse :On ne sait pas ; certains collègues proches de la retraite et qui indiqueront cette volonté ne
seront pas concernés par ce dispositif ; il y a 130 collègues en formation (qui ne seront pas
remplacés) cette année mais pour les années suivantes cela dépendra des moyens qui seront
disponibles pour la formation.
Question : En s’appuyant sur le décret 2007-1470 relatif à la formation tout au long de la vie nous
avons indiqué que cette formation devait être incluse dans le temps de service. Après un échange
plutôt vif avec le secrétaire général sur la notion de temps de service nous avons indiqué que ces
formations devraient se tenir sur le temps de travail avec des décharges de service comme le prévoit
la réglementation.
Réponse : Pas de réponse précise mais aucun engagement dans le sens de nos demandes.

4.Calendrier.

- Une lettre va être adressée à chaque enseignant exposant le dispositif de formation ,
présentant les parcours professionnels et invitant les collègues à une rencontre avec le
Rectorat.
En réponse à nos demandes, le Rectorat dit qu’il organisera des réunions pour expliquer ces
dispositifs.
- Les retours des propositions ( création/suppression) le 21 Février.
- Le Rectorat (DRH, DIPE) affirme que la connaissance des réponses des personnels ainsi que
des projets de suppressions permettra d’évaluer le nombre d’enseignants de STI qui seraient
concernés par une mesure de carte scolaire .
- Au cours du mois de Mars la circulaire « carte scolaire enseignants concernés par la réforme
STI2D » sera publiée et sera adaptée au volume des suppressions en espérant qu’il n’y en
aura pas du fait des départs à la retraite et des adaptations/ reconversions/réorientations.
Question : Nous avons demandé que la circulaire « carte scolaire » soit publiée au plus vite afin que
les règles soient connues et transparentes, sa rédaction ne devant pas dépendre du nombre de
collègues concernés.
Réponse : maintien du calendrier.

jiembe
Rang: Posteur Débutant
Rang: Posteur Débutant

Messages : 4
Date d'inscription : 07/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum