Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  Pascal le Ven 13 Aoû - 22:39

Bonjour,

le projet de programme de la STI2D No est là !!!!!!!
http://media.eduscol.education.fr/file/consultation/04/6/cycleTerminal_techno_projet_prog_2010_ens_specifique-STI2D_150046.pdf
On devrait être consulté à la rentrée.


Dernière édition par Pascal le Mer 10 Nov - 14:14, édité 2 fois

_________________
"Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie: il ne faut pas être au-dessus des hommes; il faut être avec eux." Montesquieu
avatar
Pascal
Rang: Grand Sage du Forum
Rang: Grand Sage du Forum

Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 44
Localisation : Bagnols sur Cèze

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  Pascal le Jeu 16 Sep - 23:37

Quelqu'un a t'il des informations sur cette consultation ???

_________________
"Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie: il ne faut pas être au-dessus des hommes; il faut être avec eux." Montesquieu
avatar
Pascal
Rang: Grand Sage du Forum
Rang: Grand Sage du Forum

Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 44
Localisation : Bagnols sur Cèze

Revenir en haut Aller en bas

Renseignements sur les professeurs du lycée Gérard Philippe

Message  raditz le Mar 21 Sep - 20:30

Bonjour,

Je souhaiterais savoir si les professeurs suivants enseignent toujours au lycée Gérard Philippe de Bagnols sur Cèze:

-Monsieur SALOME, professeur de sport

-Monsieur VIGOUREL, professeur de Physique-chimie

-Monsieur MICHEL, professeur d'anglais

-Monsieur BERNARD, professeur de mathématiques

-Madame ROUSEAU, professeur d'histoire-géographie

-Madame GASNIER, professeur d'anglais

-Madame ARSLAN, professeur d'histoire-géographie

-Madame MERCIER, professeur de français

-Madame HARDY, professeur de français

-Madame RAYNAUD, professeur de mathématiques

Merci.

raditz
Rang: Posteur Débutant
Rang: Posteur Débutant

Messages : 2
Date d'inscription : 21/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  Pascal le Ven 24 Sep - 23:39

Difficile de te répondre pour tous les noms. Il existe encore 2 sites malgré la fusion des 2 lycées.

P.S. : j'ai effacé les messages qui me paraissaient redondants

_________________
"Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie: il ne faut pas être au-dessus des hommes; il faut être avec eux." Montesquieu
avatar
Pascal
Rang: Grand Sage du Forum
Rang: Grand Sage du Forum

Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 44
Localisation : Bagnols sur Cèze

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  Pascal le Ven 8 Oct - 22:07

Une très bonne synthèse trouvée sur UPGM
par jfraisse » 07 Octobre 2010, 22:42

Voici une ébauche de synthèse de la consultation dans notre lycée que j'ai rédigée:


Conseil d'enseignement STI - octobre 2010 - Lycée Raoul Dautry

Remarques sur les projets de programmes DE Sciences et Technologies de l'industrie et du Développement Durable


 Remarques sur les modalités de la consultation nationale :

Une fois de plus nous nous livrons à l'exercice de la consultation nationale sur les programmes.
Une fois de plus, la période de consultation est trop courte (1 mois et demi), et elle intervient pendant une période critique au niveau de la charge de travail (en pleine période de rentrée avec le lancement des nouveaux programmes de seconde).
Les nombreuses expériences précédentes, qui se sont enchaînées en très peu de temps, ont montré qu'il n'était tenu aucun compte des remarques que nous avons pu formuler.
Nous continuons cependant à répondre à cette consultation pour ne pas qu'on considère notre silence comme un consentement, malgré les contraintes que cela impose par rapport à l'exercice du cœur de notre métier (Enseigner! Pour ceux qui ont oublié ce que c'était).


 Remarques sur la forme :

- Le projet de programme, visiblement rédigé à la hâte, est très confus puisqu'il mélange complètement les compétences, les savoirs et les modalités d'action pédagogiques.
A titre d'exemple, dans une colonne qui n'a pas de nom, mais qui concernerait des connaissances d'après les propos introductifs, on trouve au même niveau :
- des savoirs (ex: « Propriétés physico-chimiques, mécaniques et thermiques des matériaux »)
- des compétences (ex: « Identification des variables du modèle », « Comprendre une organisation de réalisation », « Interprétation des résultats »)
- des stratégies pédagogiques (ex: « Approche fonctionnelle », « Expérimentation de procédés »)
- de simples notions (ex: « Utilisation raisonnée des ressources », « Prise en compte globale du cycle de vie »)

- Les connaissances ne sont pas organisées par champs disciplinaires mais par des items fourre-tout, non explicites, au champ beaucoup trop large (ex: « Structures matérielles et/ou logicielles », « Modèles de comportement », « Représentations symboliques »). Quel intérêt pédagogique peut-il y avoir à rapprocher, par exemple, le choix d'un matériau avec le codage de l'information? Par contre ne serait-il pas plus judicieux de rapprocher le Schéma cinématique de la Structure matérielle d'un système, plutôt que de l'associer à la représentation de l'encapsulation des données.?

- Une colonne « Ph. » marquée parfois d'une étoile laisse entendre que certaines connaissances sont communes avec l'enseignement des Sciences Physiques. Il n'est cependant pas précisé comment doit se faire l'articulation entre les 2 disciplines, et quel professeur doit en assurer l'enseignement.

- Les connaissances sont exprimées avec des termes génériques et ne font pas références aux principes et théorèmes scientifiques à aborder. A titre d'exemple, dans le « comportement mécanique des systèmes », la Cinématique semble avoir disparu du vocabulaire scientifique. On ne sait pas si il y a lieu ou non d'aborder la composition des vitesses ou le centre instantané de rotation et ses propriétés.

- Il en va de même pour les connaissances technologiques qui ne font l'objet d'aucun développement. Par exemple, à la rubrique « 3.1.2 Typologie des solutions constructives des liaisons entre solides », les seuls développements présents sont : « Caractérisation des liaisons sur les systèmes » et « Relation avec les mouvements/déformations et les efforts ». Ceci ne donne aucune idée de l'étendue des connaissances à transmettre.

- Certains items utilisent un vocabulaire ou des expressions inconnus de la plupart des enseignants. Q'est-ce que la « Représentation sensible » par exemple? Qu'est-ce que la « reconfiguration » concernant la « Caractérisation des échanges d'énergie entre source et charge »? Qu'est-ce que la « norme UML »? Et si certains enseignants spécialistes savent de quoi il s'agit, comment l'enseigner a des élèves de lycée?

- Aucun horaire, même indicatif n'est mis en face des différents champs de connaissances et de compétences.

- Aucune préconisation n'est faite sur les spécialités des enseignants qui pourraient intervenir sur telle ou telle partie du programme.

- Aucune préconisation n'est faite sur des activités pratiques à réaliser en effectif réduit.

- La numérotation des compétences (CO1.1, CO1.2, etc.) est effectuée de la même façon pour les enseignements du tronc commun et de spécialité, ce qui amène une confusion dans leur utilisation.

- Contrairement au tronc commun, il n'existe aucun tableau de croisement des compétences et des savoirs pour les spécialités. Ceci peut s'expliquer par le fait que la plupart des savoirs sont en fait exprimés sous forme de compétences. Le tableau aurait donné un croisement de compétences avec des compétences...


 Remarques sur le fond :

S'aventurer sur des remarques sur le fond du programme serait périlleux tant il aurait besoin d'une réécriture et d'une réorganisation complète.

On trouve cependant des connaissances intéressantes au milieu du désordre ambiant.

Une remarque particulière mérite tout de même d'être formulée concernant le chapitre « Prototypage de pièces » de la spécialité ITEC. Pourquoi le prototypage devrait-il se substituer à la fabrication? Alors que le programme insiste lourdement sur la prise en compte de toutes les étapes du cycle de vie des produits, la fabrication se voit occultée. Le programme exclue de façon explicite et arbitraire « l'utilisation de moyens de production de type professionnel ». Pour quelle raison pédagogique objective? Les raisons économiques probables, elles, peuvent se comprendre : pas de limitation du nombre d'élèves, pas de matériel à acheter et entretenir. Justifient-elles pour autant qu'on évacue de façon systématique les outils de production encore présentes dans les établissements scolaires?


 Conclusions :

Ce programme confus, désorganisé, imprécis et non explicite, ne permet pas la mise en place par les enseignants d'une progression pédagogique cohérente.

Le mélange injustifié des champs disciplinaires a certainement un but non avoué : celui de justifier la disparition programmée des spécialités des enseignants techniques. Faire enseigner l'ensemble des sciences et technologies industrielles par un même professeur, cela présente très certainement un intérêt du point de vue de la gestion des ressources humaines. C'est par contre tout simplement illusoire et suicidaire du point de vue de la transmission des savoirs et compétences aux élèves.

Sous une apparente volonté de rénovation de la filière technologique, on devine une stratégie d'accélération de son déclin. La précipitation et l'impréparation, doublées d'exigences insurmontables, sont en effet de nature à mettre en difficulté les enseignants et leurs élèves.

Le principal attrait de la filière technologique était la réalisation d'activités pratiques sur du matériel réel, dans des conditions d'effectifs réduits, adossé à un contenu théorique solide. Le nouveau programme balaie cette attractivité au profit d'une banalisation, en laissant croire que, plus un enseignement est théorique et éloigné de la pratique, plus il est prestigieux.

Le manque de notoriété de l'enseignement technique est principalement dû à une information incomplète ou erronée en amont, par manque de connaissances. Il n'est absolument pas dû à la qualité des contenus ni aux modalités pédagogiques. L'insertion professionnelle des élèves issus de ces filières est une preuve de leur efficacité. Vouloir les vider de leur essence, sous un faux prétexte de revalorisation, est une erreur dont la société dans son ensemble aura à payer les conséquences. Les élèves qui s'épanouissaient dans cette forme d'apprentissage ne trouverons en effet pas leur place dans le nouveau schéma imposé par cette réforme.

Ceci ne signifie pas que la voie technologique n'a pas besoin d'être rénovée, car les contenus pédagogiques doivent effectivement s'adapter aux évolutions de plus en plus rapides de la société. Mais il ne faut pas confondre rénovation et sabotage...

Outre la précipitation (voulue et imposée) qui peut expliquer les graves manquements de ce programme, il y a tout lieu de penser qu'il a été rédigé (comme ceux des autres filières) pour répondre à un cahier des charges initial qui est le suivant :
- abandonner les activités pratiques nécessitant du matériel coûteux et des effectifs réduits (il est à noter que dans tous les nouveaux programmes, le vocabulaire de « travaux pratiques » disparaît au profit de celui d' « activités »),
- regrouper les élèves des différentes filières pour former des classes a effectif maximum,
- faire disparaître les spécialités des enseignants pour les rendre complètement polyvalents (du génie civil à l'électronique en passant par la mécanique, du niveau de la 6ème jusqu'au BTS).
Les conséquences de cette stratégie, très probablement largement préméditée, seront que, face aux difficultés énormes soulevées :
- les élèves vont se désintéresser de ces filières et les abandonner progressivement,
- les enseignants, submergés et culpabilisés, vont chercher à changer de métier quand ils n'auront pas sombré dans la dépression.
Et on pourra dire en haut lieu : « On aura tout fait pour sauver l'enseignement technique, mais il s'est éteint de sa belle mort...Paix à son âme! »
et mon commentaire postée sur Upgm aussi:
par pascal » 08 Octobre 2010, 20:02

Bravo jfraisse pour cette synthèse que je tyrouve personnellement très bonne.

Si je peux me permettre, j'aimerais apporter de l'eau à ton moulin

Ayant fait un bac E puis une école d'ingénieur, j'ai été "confronté" à des élèves venant de F2. Certes, ils avaient un peu de mal en enseignement général, mais ils nous dammaient le pion sur tous les enseignements technologiques (faut dire que bcp comme moi étaient issus du nouveau bac E). Aujourd'hui, cette réforme proclame haut et fort que les nouvelles fillières STI2D vont permettre une meilleure intégration des grandes écoles par leurs élèves. Or, vis à vis d'un élève de bac S, l'élève de STI2D sera surement moins performant en enseignement général mais ne pourra surement pas compter sur l'enseignement technologique pour se rattraper vu la proximité de ces enseignements avec le programme se S SI.
Ou est le gain ????

Second point, cette réforme confirme une idée avancée d'ailleur par un de nos inspecteurs : la france doit se spécialiser dans l'industrie de pointe et laisser tomber l'industrie lourde (je schématise... quoi que ). Or je pense que cette idée défendue en haut lieu est une abération. Il faut bien être conscient que toute connnaissance technique perdue est belle est bien perdue. Si un jour, pour une raison ou pour une autre, nous (la France) avons besoin de retrouver ces connaissances perdues, nous aurons énormément de mal, comme un pays en voie de développement.
De plus, un inspecteur nous a dit, à Bagnols sur Cèze et dans diverse réunions, qu'il faut priviligier la connaissance de fonctions technologiques au dépend de l'apprentissage des fonctions technologiques.
Je sais pas vous, mais moi, je me suis nourri de ces connaissances de fonctions technologiques pour évoluer dans mes études d'une part, pusi dans mon métier d'autre part. Je ne pense pas qu'il y ai un ingénieur qui n'ai pas adapté un exemple technique qu'il connaissait dans un cas nouveau, l'améliorant au passage. Je ne suis pas sur que pendant les études d'ingénieurs entre autre, les futurs élèves de STI2D ne ressenttent pans un manque le jour ou il faudra qu'ils mettent en oeuvre les différentes fonctions déterminées par des solutions technologique.

Pour finir,
les élèves vont se désintéresser de ces filières et les abandonner progressivement
entièrement d'accord, c'est visiblement déjà le cas dans certains cas suite aux premières heures de SI et CIT
les enseignants, submergés et culpabilisés, vont chercher à changer de métier quand ils n'auront pas sombré dans la dépression
pour ce qui est de changer de métier, certains profs y pensent déjà. C'est mon cas.

_________________
"Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie: il ne faut pas être au-dessus des hommes; il faut être avec eux." Montesquieu
avatar
Pascal
Rang: Grand Sage du Forum
Rang: Grand Sage du Forum

Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 44
Localisation : Bagnols sur Cèze

Revenir en haut Aller en bas

constat partagé

Message  edith23 le Mar 12 Oct - 21:29

bonjour,
tout à fait d'accord avec la synthèse du collègue de pgm : excellente anlayse de la situation mais qui fait mal car tout ce que je pensais de façon confuse est synthétisé de façon claire !! c'est à dire que la voie techno est morte dans 10 ans.. c'est ce qu'on attend ici ou là de la part des collègues qui ont du recul et de la bouteille...!! je crois qu'on va presque faire un copier-coller de cette synthèse pour mon lycée ds le 93 !!!
je rebondis sur le CIT même si je pense pas que ce soit le bon post : quelle galère avec mes élèves !! je vous dis pas les études de cas avec les élèves qui savent à peine s'exprimer correctement, ne savent pas comprendre le sens des questions posées , et devinez quoi : il faut leur parler de loi d'innovation et de principes d'évolution !! quelle gageure !! quelle déception ils ont eu aussi quand ils sont passé à coté des machines-outils alors que je leur ai dit qu'on allait pas les utiliser !! le TP sur machine faisait aimer nos filières à nos élèves..ils vont se lasser des études de cas.. surtout quand ils n'ont pas la maturité et le vocabulaire adapté....GALERE !!! pale
avatar
edith23
Rang: Grand Utilisateur du Forum
Rang: Grand Utilisateur du Forum

Messages : 64
Date d'inscription : 18/03/2010
Localisation : 93

Revenir en haut Aller en bas

une réforme inacceptable ....

Message  muse le Mer 13 Oct - 19:01

bonjour,

Je suis enseignante en STI dans l'académie de rennes, je suis abasourdie ... et force est de constater le manque de réaction des collègues de l'ensemble des lycées du secteur quand aux conséquences de la mise en place de la réforme STI2d :

- Cela a déjà été souligné par beaucoup d'entre vous, il n'y a plus de "coeur de métier", de "geste professionnel" comme l'exprime notre ministre !!!! dans ces nouveaux programmes.
- Lorsque l'on recoupe les informations : grilles horaires, programmes et guide des équipements : c'est le pompon : finis les dédoublements (possibles selon les moyens des établissements, mais avec les DGH au minima il ne faut pas y compter !) donc il faut s'attendre à pratiquer de la formation virtuelle sans supports industriels à .... 36 élèves (18 PC suffisent)
- Abordons maintenant le profil de nos futurs élèves : seconde générale (normal), seconde ou première bac pro (là je commence à sourire) ou .... titulaire d'un CAP (là je rigole !!!) : il est vrai que tous ces élèves sont capables d'abstraction et d'imaginer les systèmes sans aucune nécessité de mise en oeuvre matérielle réelle !!!!
- Les élèves de STI2d ne seront pas techniquement formés pour l'entrée en BTS (recrutements aujourd'hui en bac pro et sti) alors que dans les textes il est dit que le titulaire d'un bac STI2d peut accéder à n'importe quel BTS !!!! on nous parle de poursuite d'étude à master 2?
- Nous sommes mis au pied du mur, la plupart d'entre nous ne maitrisons qu'un tiers des enseignements qui remplacent nos matières actuelles, c'est une pression supplémentaire.
- Il est clair que la principale motivation de cette réforme est de liquider des postes de STI (ainsi que de physiques appliquées) sans aucune préoccupation des élèves, quels sont les plans de reclassement pour les collègues qui perdent leurs postes, presque un sur deux (les IPR de bordeaux ont soulignés qu'il aurait été plus simple de pratiquer des licenciements, ben voyons!) , et quel avenir à terme pour une filière que l'on vide de son contenu pour la sauver !

Nous avons refusé la réforme en l'état lors de la consultation des programmes dans notre établissement, il faut réagir !!!

Comment réagissez vous dans les autres académies ?


muse
Rang: Novice
Rang: Novice

Messages : 5
Date d'inscription : 13/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

liens et documents

Message  muse le Mer 13 Oct - 20:15

voici un lien officiel : lire l'article 2 (recrutement en sti2d)
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=BBBD586FCB8B189A140325E5C0CA14D9.tpdjo06v_1?cidTexte=JORFTEXT000022275706&categorieLien=id


en pièce jointe : le texte que nous allons remettre pour la consultation des programmes

muse
Rang: Novice
Rang: Novice

Messages : 5
Date d'inscription : 13/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à la consultation des Profs de construction de Carcassonne

Message  Michel le Sam 16 Oct - 19:57

Observations des professeurs de construction mécanique.

A partir des informations que nous avons en cet instant et notamment sur le fait que notre inspection nous demande, que l’on soit actuellement professeur de productique, d’électronique, d’électrotechnique ou de construction mécanique, d’assurer l’ensemble du tronc commun.

Avant propos.

La différence de langage, de vocabulaire, entre les professeurs et les inspecteurs s’est, à la lecture de ce programme, considérablement accrue. A l’heure où l’on nous demande de susciter l’envie, le désir chez nos élèves, d’en savoir plus sur notre discipline, on crée un mur de mots pédago-technologiques qui font plus office de repoussoirs que d’aimants. A quoi cela sert-il de se créer un vocabulaire spécial si personne ne le comprend. Comment attirer des élèves s’ils ne saisissent pas, en temps réel, de quoi on leur parle ?
Participer à cette consultation n’est pas chose facile, car il faut d’abord essayer de comprendre ce qui se cache derrière les termes utilisés. Le mélange des parties électroniques, mécaniques, électrotechniques.., ne facilite pas non plus cette lecture.
Souvent le flou, le vague, laisse libre cours à toutes possibilités …
Voilà ci-dessous les interrogations qui reviennent le plus souvent quand on analyse ce programme.
- Qu’est-ce que l’on veut vraiment que l’élève sache?
- Jusqu’où doit-on pousser l’enseignement sur telle ou telle partie?
- Ou pire encore, qu’est-ce qui se cache derrière ce paragraphe ?
- Enfin, où trouve t-on ces fameuses études de cas concrètes, qui parsèment tout le programme?

Beaucoup de compétences attendues chez nos élèves sont des compétences que de nombreux enseignants n’ont pas pour le moment…En particulier sur le développement durable.
Nos inspecteurs nous ont bien parlé de formation mais cela reste, pour le moment, bien vague…
A la lecture de ce programme nous avons la désagréable impression que les formateurs principaux, de nos élèves et de nous même dans un premier temps, seront les fameux Progiciels. Pas moins de dix progiciels pour le tronc commun !!
Et sans ces progiciels qu’est-ce que l’élève est censé connaître et censé savoir faire ?
Là encore désagréable sensation. Pour donner une image, nous avons le sentiment que l’on ne demandera plus à un élève de savoir compter mais de savoir se servir d’une calculatrice.
Quand à nous professeurs en STI, nos inspecteurs nous dépouillant de notre discipline d’origine nous ont réduits à des pédagogues. On demande souvent aux professeurs de transmettre leur passion à leurs élèves mais comment faire quand on vous demande d’enseigner l’électronique (en Anglais) alors que vous aviez choisi la construction mécanique (en Français) ??

Pour certains d’entre nous, depuis plus de 25 ans, nous enseignons, comme la grande majorité des professeurs, de façon traditionnelle, c'est-à-dire sous forme de cours, TD et TP. On nous demande maintenant d’enseigner sous forme de projets !!
De plus les réformes des STI se mêlant à celles des lycées nous ne sommes plus assurés de travailler avec un nombre limité d’élèves comme c’était le cas actuellement.
Donc pour résumer, on nous demande d’enseigner autre chose que notre discipline d’origine, d’une autre manière, avec d’autres outils logiciels et matériels et cela avec davantage d’élèves…
On voudrait déstabiliser les professeurs de l’enseignement technique que l’on ne s’y prendrait pas
autrement. Il est possible que l’année prochaine nous manquions de TZR …
Après France Télécom, l’Education Nationale…

Combien de temps aurons-nous à notre disposition pour procéder à cette mutation ?
Car s’approprier de nouvelles connaissances, l’utilisation de nombreux progiciels et des nouveaux
matériels ne s’effectue pas en claquant des doigts.

Pour finir, encore une réforme qui est menée au pas de charge !
La consultation des programmes n’est pas achevée.
Leur compréhension encore moins.
Nous ne connaissons pas encore le découpage horaire, entre cours, TD et TP.
Nous ne savons pas non plus si nous aurons toutes les spécialités dans notre lycée.
Les formations promises (Quand ? Comment ? Sur quoi ? Où ? Pendant combien de temps ?…) sont encore très floues.
Et déjà, on nous demande, à nous, de quel matériel nous aurons besoin l’an prochain, alors que la liste qui nous est proposée par ceux qui ont élaboré ce programme manque énormément de précision.
Nous pensons vraiment que si cette réforme débute l’année prochaine comme c’est prévu pour le
moment, ce sera une belle catastrophe !!!

La logique aurait voulu qu’une étude sociologique vienne appuyer un tel bouleversement de programme. Personne ne peut contester la terrible baisse de travail des élèves et plus particulièrement en STI. Il est de plus en plus fréquent d’entendre, d’un élève, qu’il ne fait aucun travail à l’extérieur du lycée. Bon nombre d’entre eux ne savent plus résoudre une équation du premier degré en terminale… Vouloir amener ce type d’élèves à bac plus cinq, semble illusoire.

Nous souhaitons donc :

Repousser d’un an l’entrée en vigueur de cette réforme, pour avoir le temps de nous y préparer
sérieusement !
Un découpage du programme par matière (Architecture, mécanique, électronique, productique,
construction…).
Une clarification des compétences attendues. Ce programme devrait être accompagné d’un petit livret sur lequel des exemples concrets viendraient mettre en lumière ce qui nous est demandé.
Une idée du temps que l’on doit accorder à chaque point serait un élément intéressant pour mieux
visualiser ce programme.
Enfin une formation lourde pour toutes les nouvelles matières (développement durable, éco conception, …) avec décharge horaire.

Remarques sur le programme :
TRONC COMMUN : A) Objectifs et compétences :

C01.1 : Demande de formation.
C01.2 : Demande de formation.
C02.1 :
C02.2 : Demande de formation.
C03.1 :
C03.2 : Déterminer la compétitivité d’un système seul ou par comparaison avec un autre ?
Compétitivité économique en France ou dans un marché mondialisé ?
C04.1 :
C04.2 : Que signifie agencement logiciel ?
C04.3 :
C04.4 : Qu’est-ce que l’on attend concrètement de l’élève ?
Demande de formation pour la partie électronique
C05.1 : Quels types de modélisation, mécanique, électrique, électronique… tous ?
C05.2 : Variables externes ? Internes ? A préciser …
C05.3 : Evaluer un écart ou déterminer l’écart par la différence entre les calculs théoriques et les relevés pratiques ? Et à partir de quels matériels ?
C06.1 :
C06.2 :
C06.3 : ???

TRONC COMMUN : B)Programme :

1.1.1: Où trouve t-on les études de cas ?
Stratégie de concurrence, design, Ergonomie… : Demande de formation.
1.1.2 : Où trouve t-on les études de cas ?
Modèle en cascade ? En V ? A préciser.
1.1.3 : Relation Fonction/Impact environnemental : Demande de formation
1.2.1 :
1.2.2 : Où trouve t-on les études de cas ?
Coûts relatifs, disponibilité, impacts environnementaux des matériaux : Demande de formation
Enjeux énergétiques mondiaux…Cela ne fait-il pas partie du programme d’Hist. Géo ?
Paramètres influant sur le coût de l’énergie… N’est-ce pas un peu trop prétentieux de vouloir répondre à cela ? Le coût de l’énergie étant évidemment lié à un contexte géopolitique et spéculatif. Sans oublier les taxes imposées par chaque état… Des paramètres dont on n’a aucune maîtrise…
1.2.3 : Demande de formation et où trouve t-on les études de cas ?
2.1.1 : Qu’est-ce que l’on attend concrètement de l’élève ?
Demande de formation.
2.1.2 : Demande de formation pour la partie électronique.
2.2.1 : Représentation sensible : Demande de formation
Représentation volumique des systèmes : Cela suggère t-il que les élèves doivent savoir « dessiner » des pièces en DAO, faire un assemblage et animer le mécanisme en vue d’une étude mécanique ?
2.2.2 : Norme UML : Demande de formation.
Demande de formation pour la partie électronique. Encapsulation des données ??
La représentation «spatiale» de la répartition de l’énergie : C'est-à-dire ?
2.3.1 : Modèle de comportement : Donner des exemples.
2.3.2 :
2.3.3 : Pourquoi le mouvement de translation et de rotation passe dans la partie Physique/Chimie qui fait également partie du tronc commun ?
Résolution graphique d’un problème de trois forces, concourantes et parallèles ?
Etude d’une sollicitation simple : Laquelle ? Que doit savoir l’élève ?
2.3.4. : Demande de formation.
2.3.5 : Principe de causalité (enfin de la philo..) présenté sur des systèmes simples… Lesquels ?
2.3.5 : ??
3.1.1 : Où trouve t-on les études de cas ?
3.1.2 : Relations mouvements/déformations et efforts. A préciser…
3.1.3 : Donner des exemples.
3.1.4 : Demande de formation pour la partie électronique.
3.2.1 : Comment ne pas parler des engrenages hélicoïdaux qui représentent un gain de matière et une diminution de bruit, par rapport aux engrenages droits, dans une approche de développement durable ?
Demande de formation pour la partie électrotechnique.
3.2.2 : Demande de formation pour la partie électronique.
3.2.4 : Demande de formation pour la partie électronique.
Remarques sur la spécialité Innovation Technologique et Eco Conception :
Sur les compétences :
C01.5 : De quelles démarches de créativité s’agit-il ?
C03.5 : Réaliser un prototype… Est-ce qu’il y aura un thème académique ou chacun fera ce qu’il voudra
dans son coin ? Quels moyens financiers ?
Sur le Programme :
1.1 : Evaluation de la prise de risque … Risque à quel niveau ?? A préciser.
1.2 : Méthodes de créativité… Dimension Design : Demande de formation.
2.1 : Matrice de comparaison : ?
2.2 : RDM. Etude d’une sollicitation simple : Ne pourra pas être présent au bac si chacun a le droit
d’étudier la sollicitation qu’il veut…
Statique : Le Principe fondamental de la statique par les torseurs est donc abandonné. Nous revenons donc à la somme des forces extérieures = 0 et à la somme des moments en un point des forces ext. = 0.
Cette précision serait intéressante pour compléter le programme.
3.1 : Formation demandée pour l’utilisation de toutes ces machines.
Dernière remarque sous forme de question : Pourquoi la dynamique et l’énergétique n’apparaissent pas, dans un programme basé autour du développement durable ?


Les professeurs de construction mécanique de Carcassonne.

Michel
Rang: Grand Utilisateur du Forum
Rang: Grand Utilisateur du Forum

Messages : 75
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  Pascal le Dim 17 Oct - 0:43

Au niveau de la formation, voilà ce que nous avons comme info en Languedoc Rousillon :

Attention, c'est du lourd, du très lourd ..................

du très très lourd ...................

250 heures par profs sur trois ans !!!

et oui, ça fait à peu près 3 semaines de formation par an et encore, avec des modalités un peu floues.

Et il parait qu'il faudrait que l'on soit content !!! Encore la preuve de la considération que l'on a de nous et de l'enseignement technique.

_________________
"Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie: il ne faut pas être au-dessus des hommes; il faut être avec eux." Montesquieu
avatar
Pascal
Rang: Grand Sage du Forum
Rang: Grand Sage du Forum

Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 44
Localisation : Bagnols sur Cèze

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  Pascal le Mar 19 Oct - 0:46

Rapport d'une audience auprès du rectorat de Montpellier (du moins je penses) concernant la formation et la reconversion des profs de STI
Fichiers joints
Compte-rendu audience STI.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(71 Ko) Téléchargé 51 fois

_________________
"Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie: il ne faut pas être au-dessus des hommes; il faut être avec eux." Montesquieu
avatar
Pascal
Rang: Grand Sage du Forum
Rang: Grand Sage du Forum

Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 44
Localisation : Bagnols sur Cèze

Revenir en haut Aller en bas

Le projet de consultation de Bagnols

Message  Pascal le Jeu 21 Oct - 10:23

Inspiré grandement de l'excelente synthèse de notre collègue de PGM, voici notre reponse à la consultation.
C'est surtout en conclution que l'on a rajouté des points nous paraissant importants.
Fichiers joints
Consultation réforme STI.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(321 Ko) Téléchargé 42 fois

_________________
"Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie: il ne faut pas être au-dessus des hommes; il faut être avec eux." Montesquieu
avatar
Pascal
Rang: Grand Sage du Forum
Rang: Grand Sage du Forum

Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 44
Localisation : Bagnols sur Cèze

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  Invité le Lun 8 Nov - 10:20

le compte rendu de l'audience est celui du SNES auprès du Rectorat de Rouen !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réaction du Syndicat des Inspecteurs d’Académie

Message  belzebuth le Sam 13 Nov - 16:53

Syndicat des Inspecteurs d’Académie
46, avenue d’Ivry
75013 Paris
Tél : 01 53 82 26 76
Adresse électronique : syndicatia2@gmail.com
Paris, le 31 octobre 2010

Communiqué de presse du SIA

Les élèves sont-ils encore au centre du système éducatif ?
La nouvelle réforme de la formation des maîtres a oublié les élèves ! En plus d’avoir dans
certaines disciplines un enseignant débutant non formé, qui apprend en marchant, surchargé et
peut-être épuisé au fil de l’année, certaines classes pourront voir défiler différents profils de
professeurs : titulaires sur zone de remplacement (TZR), contractuels ou vacataires.... Elles
auront peut-être même un étudiant en deuxième année de Master encore moins préparé que
leur enseignant stagiaire. Certes la continuité du service public sera sauve, mais que dire de la
qualité de l’enseignement dispensé aux élèves ?
Aux yeux de certains hauts responsables de l’Éducation nationale, il ne serait pas difficile
d’enseigner, de tenir une classe, de faire apprendre aux élèves (!?). D’ailleurs, la note de
service parue au BOEN n°37 du 14 octobre 2010 relative à l’amélioration du dispositif de
remplacement des personnels enseignants dans les établissements d'enseignement du second
degré public le confirme : « les étudiants en Master 2 volontaires peuvent également être
mobilisés dans le cadre de leur stage en responsabilité. S’agissant des TZR, [...] leur
affectation pour effectuer des remplacements dans des disciplines connexes ne peut qu'être
encouragée ». La bivalence est donc réintroduite faisant fi de la formation pédagogique
disciplinaire ! On pourrait même se demander s’il est vraiment nécessaire d’avoir un Master
(Bac + 5), le C2i2E (certificat informatique et internet de niveau 2 « enseignant »), le CLES 2
(certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur de deuxième degré) et un
CAPES pour « simplement » enseigner.
L’exemple la Finlande (formation des enseignants longue, de haut niveau, et tout au long de la
vie) est pourtant très souvent cité dans les couloirs de la rue de Grenelle. Or que constatons
nous en France : un nombre de suppressions de postes tel qu’il nécessite l’appel à des
ressources humaines peu qualifiées et non formées et une formation continue réduite à peau
de chagrin. Où est la cohérence dans tout cela ?
Dans ce contexte, les Inspecteurs d’académie, chargés de porter les réformes en cours, ne
peuvent plus trouver d’arguments crédibles pour expliquer le bien fondé de dispositions qui
ne vont pas dans l’intérêt de l’élève, de ses apprentissages et de la qualité de l’enseignement
qui lui est dû.
Le malaise est profond car la préoccupation de notre ministère n’est plus la pédagogie, la
didactique des disciplines... L’évolution de nos missions en atteste, ne nous plaçant plus au
cœur de l'acte pédagogique, dans la classe. Pourtant c’est bien là que tout se joue pour l’élève.
Ses difficultés se traitent d’abord dans la classe. Et cela nécessite une réelle expertise chez les
enseignants, qui ne s’improvise pas !
On ne peut réduire les réformes au seul objectif de la diminution de la dette de l’État. S’il est
dans notre Ministère un seul facteur commun, c’est l’élève. C’est lui qui fera la société de
demain. D’ailleurs, l’actualité nous le rappelle. L’engagement des lycéens dans le mouvement
social d’aujourd’hui n’est que l’expression d’un malaise qui les touche également : celui de
l’inquiétude face à une série de mesures prises sans concertation dont ils perçoivent les effets
pour demain et pour eux.
Le SIA avait déjà attiré, sans succès, l’attention du ministre discrètement dès janvier 2010,
puis publiquement au printemps sur les difficultés qui s’annonçaient.
Cette surdité a même poussé l’Inspection générale à laisser filtrer — fait exceptionnel — des
informations issues de son rapport au Ministre sur la rentrée scolaire pour alerter l’opinion
publique sur le risque de dégradation du service public de l’Éducation nationale.
C’est pour les élèves et leur réussite que nous assumons nos missions avec engagement et
loyauté. Si les mesures mises en place aujourd’hui par le Ministère concourent à la réduction
de la dette publique, elles ne garantissent plus la qualité du service public d’éducation.
Aujourd’hui, dans l’Éducation nationale, l’élève ne semble plus être au centre du système !
Le secrétaire général
Robert PROSPERINI

belzebuth
Rang: Fidèle du Forum
Rang: Fidèle du Forum

Messages : 26
Date d'inscription : 15/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  Invité le Sam 13 Nov - 16:58

Si le SIA en est à tirer la sonnette d'alarme, c'est dire si nous sommes dans une béchamel infernale...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un peu perdu ! :/

Message  PrettyGiirlSwagg le Dim 13 Mar - 13:16

Bonjour a tout le monde ! Smile

C'est que en faite j'aimerais bien faire une STi2D l'année prochaine mais j'aimerais savoir:
- Es ce que etant une fille je me sentirais seule?
- Es ce que c'est assez facile?
-Es ce qu'il faut deja avoir des connaissances en technologie... ?
- Ou es ce que comme tout les nouveaux truc on nous apprend tout avec des chapitres Smile ?
- Et enfin ... Qu'es ce que je pourrais faire comme metier avec un Bac Sti2D ?

Mercii de bien vouloir repondre bounce
avatar
PrettyGiirlSwagg
Rang: Posteur Débutant
Rang: Posteur Débutant

Messages : 2
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 22
Localisation : France/ Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  Invité le Dim 13 Mar - 13:32

Je ne sais pas si ce forum est bien adapté pour des questions d'orientation...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  PrettyGiirlSwagg le Dim 13 Mar - 19:56

Oh... Sad
Bon ben je resterais perdu alors ^^
avatar
PrettyGiirlSwagg
Rang: Posteur Débutant
Rang: Posteur Débutant

Messages : 2
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 22
Localisation : France/ Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  bxdfr le Lun 14 Mar - 9:42

PrettyGiirlSwagg a écrit:Bonjour a tout le monde ! Smile

C'est que en faite j'aimerais bien faire une STi2D l'année prochaine mais j'aimerais savoir:
je vais te dire ce que savent les profs pour le moment:
PrettyGiirlSwagg a écrit:
- Es ce que etant une fille je me sentirais seule?
L'un des but est d'attirer plus de filles, donc... personne ne sait pour le moment.

PrettyGiirlSwagg a écrit:
- Es ce que c'est assez facile?
C'est l'année zéro, donc cela devrait l'être.
Par contre, il n'y aura que du théorique, et très peu de mise en pratique.

PrettyGiirlSwagg a écrit:
-Es ce qu'il faut deja avoir des connaissances en technologie... ?
non.

PrettyGiirlSwagg a écrit:
- Ou es ce que comme tout les nouveaux truc on nous apprend tout avec des chapitres Smile ?
Les profs ne sont pas encore formé, alors personne ne sait.


PrettyGiirlSwagg a écrit:
- Et enfin ... Qu'es ce que je pourrais faire comme metier avec un Bac Sti2D ?
A priori aucun, l'idée est d'aller en école d'ingénieur après ce bac.



bxdfr
Rang: Fidèle du Forum
Rang: Fidèle du Forum

Messages : 23
Date d'inscription : 08/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

A vous lire, je ne sais plus quoi faire !!!

Message  automne le Mar 15 Mar - 17:25

Bonjour,

Je suis maman d'un jeune de 17 ans qui en a par dessus la tête d'être en 1ère ES car il a besoin de concret. Il souhaite aller vers un BTS Iris donc il veut se diriger vers un Bac STI2D mais quand je vous lis, franchement, ça me fait très peur !!! Je vous trouve courageux d'aller travailler en tant que prof car vraiment l'éducation nationale pense à tout sauf au véritable intérêt de nos jeunes et je ne vois pas comment vous pouvez travailler dans ces conditions. Alors, bon courage à vous et moi, ...............je suis perdue !!!!!! Comment guider nos jeunes du mieux que possible ? Je ne sais plus du tout si je dois le laisser aller dans cette voie ou si je dois l'en dissuader quitte à continuer de ramer en français entre autre ou on leur demande de lire des bouquins.............. Gargantua ! franchement, moi même je n'en voudrais pas et je doute que mon fils ne soit pas capable d'être un bon professionnel sous prétexte qu'il n'ait pas de bonnes notes dans ces matières !!

automne
Rang: Posteur Débutant
Rang: Posteur Débutant

Messages : 2
Date d'inscription : 15/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  bxdfr le Mar 15 Mar - 18:58

automne a écrit:Bonjour,

Je suis maman d'un jeune de 17 ans qui en a par dessus la tête d'être en 1ère ES car il a besoin de concret. Il souhaite aller vers un BTS Iris donc il veut se diriger vers un Bac STI2D mais quand je vous lis, franchement, ça me fait très peur !!! Je vous trouve courageux d'aller travailler en tant que prof car vraiment l'éducation nationale pense à tout sauf au véritable intérêt de nos jeunes et je ne vois pas comment vous pouvez travailler dans ces conditions. Alors, bon courage à vous et moi, ...............je suis perdue !!!!!! Comment guider nos jeunes du mieux que possible ? Je ne sais plus du tout si je dois le laisser aller dans cette voie ou si je dois l'en dissuader quitte à continuer de ramer en français entre autre ou on leur demande de lire des bouquins.............. Gargantua ! franchement, moi même je n'en voudrais pas et je doute que mon fils ne soit pas capable d'être un bon professionnel sous prétexte qu'il n'ait pas de bonnes notes dans ces matières !!

un BTS IRIS est une bonne voie pour faire du concret, et ce BTS permet facilement une poursuite d'étude courte (licence pro) ou plus longue (si résultats convenables).
L'avantage de ce BTS est qu'il ne nécessite pas de prérequis particulier dans la discipline principale.
En revanche il faut impérativement avoir fait un minimum de physique et de mathématiques.

Malheureusement, dans l'état actuelle des choses, la seule filière qui lui permettrait d'accéder à ce BTS est bien STI2D (ou S-SI/SVT).

bxdfr
Rang: Fidèle du Forum
Rang: Fidèle du Forum

Messages : 23
Date d'inscription : 08/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  laam40 le Mer 16 Mar - 1:57

Bonjour automne et, bienvenue sur le forum qui soulève bien des problèmes engendrés par cette réforme que nous ne cessons de dénoncer.

Je me permets de vous tutoyer comme tous les membres de ce forum.

Sache que ton interrogation "A vous lire, je ne sais plus quoi faire !!!" est bien légitime comme toutes nos interrogations autour de cette réforme qui ne tient vraiment pas compte de certains profiles d’élèves tel qu’il semble être celui de ton enfant. C’est pourquoi nous essayons, avec notre connaissance du milieu et notre professionnalisme sur le terrain, de faire connaitre nos idées pour protéger ces élèves (environ 65000 entre 1eres et terminales) qui, jusqu’ici, ont trouvé une issue honorable à leur scolarité en passant par la filière STI.
Nous doutons fort que la nouvelle filière STI2D soit adaptée à ce type d’élèves puisque son objectif principal est d’emmener 60% d’entre eux à un bac +5. D’ailleurs, le CSE (Conseil Supérieur de l’Enseignement) et le CIC (le Comité Interprofessionnel Consultatif) comme bien d’autres organismes ont émis des avis négatifs à propos de cette réforme.
Ton témoignage : "Je vous trouve courageux d'aller travailler en tant que prof car vraiment l'éducation nationale pense à tout sauf au véritable intérêt de nos jeunes et je ne vois pas comment vous pouvez travailler dans ces conditions" nous est très précieux. Merci à toi pour cette pensée qui, crois-moi, nous encourage à continuer à ne rien lâcher pour l’avenir de ton enfant, de nos enfants tous.
Au cas tu n’aurais pas eu le temps de faire le tour de ce forum, sache également que nous avons mis en ligne une pétition* ouverte à tous. Je t’invite à la découvrir si ce n’est pas déjà fait et, tu peux nous soutenir en la signant et en la diffusant le plus largement possible notamment par le biais des fédérations de parents d’élèves.

Merci encore à toi automne, Maman d’élève.

* http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=STI2011

laam40

_________________
DDHC Art. 35 :
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

laam40
Rang: Sage du Forum
Rang: Sage du Forum

Messages : 137
Date d'inscription : 10/10/2010
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  automne le Mer 16 Mar - 11:32

Bonjour et merci pour vos réponses. Oui, c'est déjà fait nous avons signé la pétition.
Bon courage à toutes et tous

automne
Rang: Posteur Débutant
Rang: Posteur Débutant

Messages : 2
Date d'inscription : 15/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

projet technique ou industriel

Message  qtyab le Dim 26 Mai - 16:07

salut mr Charle
je trouve que votre programme concernant l’étude et la réalisation du projet est très riche . les étudiants de STI peuvent guider des projets qui sont des finalités pour eux , mais je pense que il y a un mélange entre deux notions qui sont fondamentales a ce programme ce sont:

projet technique ou technologique et projet industriel
nous que ce que nous étudions dans nos lycées? projet technique ou industriel? il ya des limites entre eux, n'est pas et je trouve pas ca dans ce travail
merci de m'éclaircir ca

qtyab
Rang: Posteur Débutant
Rang: Posteur Débutant

Messages : 1
Date d'inscription : 26/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet de programme des fillières STI2D est là !!!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum