la liberté pédagogique en STI2D

Aller en bas

la liberté pédagogique en STI2D

Message  nasc1 le Jeu 7 Juil - 13:00

bonjour,

Beaucoup de mécontents sur cette réforme STI2D, aussi bien sur le programme que sur les méthodes pédagogiques employées (questions sociétales, investigations, restitution, séquence pédagogique...à ne pas confondre avec "séance pédagoqique" ! etc...bref j'en passe) et j'aimerai attirer l'attention sur ceci :

source : document d'accompagnement STI2D du 29/06/2011 (fichier .pdf 7.79 Mo)

paragraphe 3 page 4 :

"Comme tout document d’accompagnement, il n’est pas prescriptif et n’impose rien aux enseignants.
Chaque équipe pédagogique conserve sa liberté d’organisation à partir du moment où elle permet aux
élèves d’acquérir les objectifs du programme qui restent les seules obligations réglementaires
imposées aux enseignants"

Voilà, pour moi le guide d'accompagnement se termine ici, on peut très bien se passer des 157 autres pages...

la liberté pédagogique nous est donnée, et bien prenons là !

Attention que ce soit clair : J'ai plus de 20 ans d'enseignement derrière moi, je ne suis pas conservateur, je suis bien conscient qu'il faut savoir évoluer, que le monde change autour de nous, qu'il faut certainement changer nos méthodes d'enseignement qui ne sont pas la panacée, la réforme d'accord, le changement d'accord, mais....le changement EN MIEUX !....pas en moins bien comme c'est le cas actuellement avec cette réforme budgétaire qui n'a rien de pédagogique mais qui veut se faire passer comme tel (il n'y a qu'à voir le niveau des élèves de seconde après un an de réforme...est ce que l'on change (évolue ?) dans le bon sens ? on peut se poser la question...)

un prof ne peut enseigner efficacement qu'à 3 conditions :
- être à l'aise dans sa classe
- croire en ce qu'il fait
- maîtriser ce qu'il enseigne

et dans cette réforme STI2D et en écoutant les collègues autour de moi, je ne vois aucune de ces 3 conditions réunies.

mais au fait...est ce que l'on nous demande encore d'enseigner ? (ma question est très sérieuse)

finalement avec cette réforme, on montre aux élèves comment se passer de nous, il peuvent très bien apprendre et se former tout seuls (normal on coûte trop cher !). Nous ne serons plus que de simples "coach" (le terme est à la mode tout comme les éco-machins-trucs à toutes les sauces qu'on nous rabâche à longueur de journée).

Dans cette réforme notre seule et unique tâche consistera à motiver les élèves à faire des recherches sur internet !

Le nouveau prof maintenant il s'appelle M.Internet, d'ailleurs à la rentrée je demanderai aux élèves de ne plus m'appeler "m'sieur" mais simplement "coach". L'élève dira : "Coach, je n'arrive pas à trouver l'éco-machin-truc" et nous on lui répondra : et bien tape sur google "éco-machin truc" tu vas bien finir par trouver un site qui va tout t'expliquer bien mieux que moi ! ensuite tu passera au tableau nous faire un exposé sur ce que tu auras trouvé.

Voilà, en fait c'est tout simple d'être prof en 2012, pas besoin de faire bac +5 pour faire ça !

Pas sûr qu'au final avec les futurs ingénieurs qu'on prépare on y gagne dans le pays... : les profs au rencart !
ET vive M.Internet le super nouveau prof qui coute pas cher et qui n'est jamais en grève !


http://media.eduscol.education.fr/file/STI2D/15/2/LyceeGT_Ressources_STI2D_T_Enseignement_Technologique_Specifiques_182152.pdf

nasc1
Rang: Posteur Débutant
Rang: Posteur Débutant

Messages : 4
Date d'inscription : 08/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

la liberté pédagogique en STI2D

Message  padg le Jeu 7 Juil - 17:42

Bonjour,

tout à fait d'accord avec nasc1


[quote]un prof ne peut enseigner efficacement qu'à 3 conditions :
- être à l'aise dans sa classe
- croire en ce qu'il fait
- maîtriser ce qu'il enseigne

Jusqu'alors l’éducation nationale au moins dans nos sections se servait des jeunes pour apporter un sang neuf ,du mouvement , bref de la pêche dans l'exercice de notre mission
Que remarque -ton dans les lycées suite à ces reformes seconde enseignement exploration, STI2d , Si ,etc...?
Une fuite catastrophique d'un grand nombre de collègues vers d'autres voies.
-souvent des jeunes plein d'entrain et de dynamisme ,qui croyaient à leur discipline et qui se sentent incapables aujourd'hui d'assurer ce changement, cette idéologie et qui mettent la clef sous la porte
Qui restent ?
-les vieux dont je fais partie qui ne croient nullement à cette reforme mais qui
comptent les années les séparant de la fin de leurs activités
-les jeunes ou plus jeunes qui n'ont pu partir ,qui subissent et ne croient nullement à cette reforme (mais il faut bien vivre... )
- ceux qui croient en cette reforme ?( je n'en n'ai pas rencontré au sein de mon Académie lors des diverses rencontres )
Nos supérieurs sont_ils conscients cet état de fait?
Pourtant ils reçoivent tous ses demandes de changement de corps ?
N'en tirent-ils aucune conclusion ?Ne s'interrogent-ils pas ?

lorsque j'enseigne à une classe et lorsqu’à la fin de la séance ,je m'aperçois que personne n'a compris, cela m'interpelle et je reprends bien évidemment la séance la semaine suivante

Ne sont-ils pas les spécialistes de la pédagogie?


Bref pour terminer quel gâchis !!!!
je voudrai remercier le collègue qui grâce à ce forum m'a permis de m'exprimer et de connaitre divers point de vue et surtout m'a permis de me sentir moins seul
bonnes vacances à tous









padg
Rang: Grand Utilisateur du Forum
Rang: Grand Utilisateur du Forum

Messages : 55
Date d'inscription : 12/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum