LOI MOBILITE-Pacte de carrière 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LOI MOBILITE-Pacte de carrière 2

Message  laam40 le Jeu 17 Fév - 15:41

Bonjour,

Voici le Pacte de Carrière-Acte 2. Il est dispo dans votre boite iProf.
A chacun de le décrypter comme il peut (il veut) à l’aide de nombreuses infos dont il dispose désormais sur le devenir de sa carrière au sein de l’Education Nationale !

Néanmoins, il serait clairvoyant de se préparer à l'entretien professionnel qui a déjà commencé dans l’académie de Montpellier et ailleurs.
Je mets à votre disposition le fichier loi mobilité-Argumentaire_17022011 (mis à jour pour l’occasion) dans la rubrique : loi mobilité-entretien professionnel.

http://reforme-sti.forumactif.com/t159-loi-mobilite-entretien-professionnel

Il permet de connaitre quelques éléments de cette loi mobilité qui sont présentés sous forme de Questions/Réponses afin de réussir son entretien.

Si vous êtes invités à subir cet entretien, il serait sympa que vous partagiez un compte-rendu de cette réunion avec les collègues membres de ce forum et/ou visiteurs. Merci.


Voilà ce que je pense de cette relance du Pacte de Carrière :
La loi mobilité, il faut bien l'appliquer un jour ! Le ministère nous a contacté via ce document le 3/02/2011 pour nous prévenir des entretiens professionnels. Des entretiens pro, dans quel(s) but(s) ?
Sans l'ombre d'un doute pour moi :
1- établir ses bilans de compétence ou CV. Ceci servira pour,
2- une réorientation professionnelle. Et si refus des nouvelles conditions dans cette maison EN, alors
3- licenciement. Non souligné dans ce document mais clairement défini dans la loi. Motif : vous n’êtes pas motivé Monsieur (ou Mme) pour votre boulot d'enseignant !

Dans le même temps, notre président vient d'annoncer l’ouverture de centres pour 1 million d’apprentis (pour
710.000 élèves en lycées professionnels) : qui formera ces apprentis quant-ils reviennent à l’école pendant une semaine contre 3 semaines en entreprise ? Vous remarquerez la durée de leur passage à l’école, il n’y aura plus besoin d'autant de profs effectivement !
Sans oublier que ces nouveaux apprentis auront le statut de travailleurs et non celui l’élève, et la qualité de leurs formations initiales, et les bourses d'études, etc,... Bref c'est la privatisation de l'école publique.
Ah, Oui ! Les formateurs seront les enseignants avec un statut précaire (des CDD ou CDI des contrats de projets qui durent le temps du projet) et/ou des enseignants sans statut (les licenciés auparavant). Ce sera notre nouveau Job, notre nouvelle situation dans l’EN !
Aujourd’hui la pétition totalise 1630 signataires, en quelques jours, pour le maintien de la filière technologique STI et contre la loi mobilité. Ce succès, relatif, traduit la volonté de résistance et d’unité.

Le seul remède du Ministère de l'EN à cette, soi-disant, chute d'effectif dans notre filière est sa suppression pure est simple. Ce n’est pas une alternative pour nos élèves. C’est désormais clair !

Défendons-les, débondons-nous en demandant :
1- le maintien du statut des élèves contre la mise massive en apprentissage.
2- le maintien des 12 baccalauréats nationaux des filières industrielles STI contre un seul Bac STIDD.
3- l’annulation du décret mobilité
(voir post : Décret Mobilité-Recours au Conseil d'Etat-2)


laam40

Fichiers joints
Pacte de Carrière_03022011.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(29 Ko) Téléchargé 95 fois

_________________
DDHC Art. 35 :
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

laam40
Rang: Sage du Forum
Rang: Sage du Forum

Messages : 137
Date d'inscription : 10/10/2010
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum